Agence Nationale de Cohésion des Territoires (ANCT) : le rapport de préfiguration de juin 2018

publié le 6 septembre 2018
Nous versons sur le site le rapport établi par la préfiguration qui a planché sur la création de l’ANCT, l’Agence Nationale de Cohésion des Territoires.
 
Cette agence sera désignée sous le terme de FRANCE TERRITOIRES.
 
anct rapport prefiguration juin 2018 (format pdf - 1.7 Mo - 06/09/2018)


Premiers commentaires :

Sa création va impacter de nombreuses structures, les DDT et divers opérateurs : " France Territoires intègrera le CGET et plusieurs opérateurs intervenant dans le champ de la cohésion des territoires parmi lesquels l’ANAH, l’Agence du Numérique, l’EPARECA et l’ANRU, selon des modalités spécifiques à chaque structure et selon le scénario retenu. D’autres opérateurs, comme l’ADEME, le CEREMA voire Atout France, seront liés à l’Agence par une relation « client-fournisseur » afin que cette dernière puisse mobiliser leurs ressources humaines et financières nécessaires à son action." (page 9).

La tâche s’annonce particulièrement complexe, les objectifs sont très ambitieux, tout cela reste un beau projet mais les difficultés risquent d’être nombreuses et variées.

On sent un projet qui risque d’avancer à marche forcée.

L’innovation devra aussi être au rendez-vous.

Le rapport est d’ailleurs assez innovant au niveau des termes utilisés.
Exemple en page 24 : "une organisation bottom-up […] Pourront être mises en place des équipes dédiées à un projet selon les besoins, quelle qu’en soit la durée, sur le modèle des « start-up d’État » d’Etalab […] un esprit start-up : l’Agence devra favoriser l’émergence d’idées, d’initiatives créatrices de ses agents grâce à un laboratoire d’innovation publique, des hackathons des territoires ou encore des espaces de travail partagés (coworking)."

C’est très bien tout cela, mais va falloir humaniser ces modes de travail, et veiller à mettre en place de bonnes conditions de travail respectueuses des personnels, car même le coworking a ses limites (voir par exemple le dossier de l’INRS à ce sujet).