Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche

L’UNSA/UPCASSE s’associe à l’action du 6 mars

publié le 20 février 2008

Le syndicat UNSA/UPCASSE est fortement interpellé par le devenir du MEDAD et de ses personnels.

Se réfugiant derrière les arbitrages qui restent à prendre, l’administration distille aux agents du ministère une information minimale et tronquée alors qu’il semble acquis pour elle que la création effective du ministère passe par la suppression massive d’emplois bien au-delà du niveau des départs en retraite et donc de la norme de non remplacement des fonctionnaires affichée par le Gouvernement.

Parallèlement aux réorganisations s’inscrivant dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP), un projet de loi visant à introduire dans le statut général des mesures s’apparentant à un plan social est soumis à l’examen du Conseil supérieur de la Fonction publique de l’Etat. Ce projet prévoit notamment la création d’une position nouvelle : la réorientation professionnelle en vertu de laquelle le fonctionnaire dont le poste est supprimé, en recherche d’emploi infructueuse, peut être placé en disponibilité d’office à l’issue d’un délai de 2 ans.

L’UNSA/UPCASSE est, par ailleurs, vivement opposée :
- aux projets d’externalisation des missions liées à l’urbanisme et à l’enseignement de la conduite routière ;
- au déclassement des services de l’Etat en agences et autres statuts semi-privés ;
- à l’abandon des missions liées au logement.

Au contraire, l’UNSA/UPCASSE revendique :
- de véritables ambitions portées par le MEDAD en terme de développement et d’aménagement durables se concrétisant rapidement par des orientations politiques claires et l’affichage des moyens pour les atteindre
- la pérennisation et l’amélioration des missions de service public mises en oeuvre tant en administration centrale qu’en services déconcentrés
- une restructuration de services respectant les agents et soucieuse de l’équilibre des territoires

Refusant toute réforme qui se traduirait par une régression en matière de service public et de gestion des agents qui en ont la charge, l’UNSA/UPCASSE s’associe à la légitime inquiétude des personnels et invite donc les attachés à participer massivement à la journée de mobilisation du 6 mars.

L’UNSA-MEDAD, à laquelle nous sommes rattachés, a également appelé ses adhérents à rejoindre l’action du 6 mars prochain (cf. document joint)