Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche

Recrutements et départs dans la FPT : quelques données d’actualité

publié le 15 avril 2013

Vu dans le n° 12/2166 de la revue "La Gazette des Communes" des données intéressantes sur les recrutements dans la FPT :
"En 2011, les agents recrutés à l’issue d’un concours n’ont représenté que 6,5 % de l’ensemble des embauches des collectivités. « La part des recrutements directs, par concours et intégration directe a sensiblement diminué, indique la direction générale des collectivités locales [DGCL] dans son Bulletin d’information statistique n° 93, publié en janvier : elle s’élève à 28 % en 2011 contre 35 % en 2005 ». La moitié des agents recrutés sur des emplois permanents en 2011 sont des non-titulaires (contre 42 % en 2005). Les arrivées par transfert de compétence (2 %) et par détachement (4 %) retrouvent des niveaux très proches de ceux de 2005, après les hausses observées en 2007 et 2009, en raison des arrivées des agents de l’Etat (loi « libertés et responsabilités locales »)."

Par ailleurs, s’agissant des départs en retraite, la Gazette observe que :

"L’année 2011 est caractérisée par une hausse du taux global de départs, avec 7,7 départs en cours d’année rapportés à un effectif de 100 agents sur des emplois permanents fin 2011. Il était de 7,3 en 2005 et 7,4 en 2009. « Les départs à la retraite sont, de loin, la première cause de départ des agents titulaires », indique la DGCL. Leur part (44 %) est en très forte augmentation par rapport à 2005 ou 2009 (35 %). Cela s’explique par l’arrivée à l’âge de la retraite de nombreux agents. En 2010, un tiers des agents titulaires des collectivités étaient âgés de 50 ans ou plus. L’accélération du nombre des départs en retraite tient donc à des facteurs structurels. Néanmoins, un élément de nature conjoncturelle a joué aussi un rôle en 2011. Compte tenu de la suppression de la possibilité de partir en retraite après quinze ans de services actifs pour les agents ayant trois enfants, les agents ont anticipé leur départ pour pouvoir bénéficier de ce dispositif."

Pour mémoire les collectivités comptaient 1,6 million
d’emplois permanents (1,94 million avec les temps non complets) fin 2011.