Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche

Retards dans les actes de gestion : la DRH a répondu à l’UNSA-UPCASSE

publié le 20 février 2018

Vous trouverez ci-après la réponse de Mme Payan qui est sous-directrice de GAP à la DRH. Les agents concernés ont été informés par nos soins et plusieurs dossiers sont toujours en attente de retours.
Nous conseillons à tous nos collègues d’être particulièrement vigilants sur les éléments transmis par les BRH à la DRH, au regard de la liste des postes ouvrant droit à la NBI et sur les libellés des postes ( SIRH/liste des postes "NBIsés").
Nous en avons profité pour rappeler ce que l’UNSA-UPCASSE a dit en CAP : une fiche de procédure s’impose très rapidement pour éviter dans la mesure du possible ces allers-retours entre les BRH et la DRH qui allongent les délais … et désarçonnent Mr X … dont l’UNSA s’est faite le porte-parole auprès de Nicolas Hulot lors de notre rencontre du 16 février.

…" En réponse à votre demande, vous voudrez bien trouver ci-joint le tableau complété par l’état d’avancement de l’instruction des situations individuelles que vous nous avez signalées. Je vous confirme que nous avons bien noté l’urgence attachée à instruire les dossiers des agents partant prochainement à la retraite. Par ailleurs, s’agissant des dossiers " NBI "Durafour notamment, comme suite à nos échanges lors de la CAP du 7 février, je vous précise qu’un certain nombre de retards dans l’instruction de ces dossiers peuvent s’expliquer soit du fait d’ "allers-retours" entre les BRH et les bureaux de GAP relatifs à l’absence de complétude des dossiers , soit du fait d’ incohérences entre les libellés des emplois portés dans l’arrêté et les contenus des postes occupés pas les personnes concernées tels qu’ils ressortent des pièces justificatives transmises. Une cohérence globale de ces dossiers est nécessaire pour la prise en compte au niveau de la rémunération de ces points de NBI…"