RIFSEEP des CAEDAD et des AHC : l’UNSA a saisi le DRH du MTES/MCT

publié le 5 septembre 2017

Nous avons évoqué et mis en ligne plusieurs articles relatifs à l’évolution des règles de gestion entre CAEDAD et AHC dont des négociations ont été engagées depuis plusieurs mois par la DRH avec l’UNSA-UPCASSE, notamment.

L’objectif est d’abord d’augmenter le nombre de postes budgétaires d’emplois fonctionnels de CAEDAD, afin de corriger les écarts observés avec ceux de nos collègues de la filière technique, commel’UNSA-UPCASSE l’a encore récemment évoqué dans le cadre de la nomination des CAEDAD au 01/01/2017.

De très nombreux APE qui se sont inscrits dans un parcours professionnel dynamique, ayant accepté des postes exposés dans le cadre d’une mobilité géographique/fonctionnelle et/ou structurelle, ne peuvent pas être nommés sur l’EF de CAEDAD, faute de postes en nombre suffisant.
Par ailleurs, l’abaissement des conditions statutaires pour accéder à l’emploi ont accru le nombre d’APE éligibles.

Outre la revendication portant sur le nombre de postes budgétaires de CAEDAD pour laquelle l’UNSA continuera ses actions pour être entendue sur ce point, la DRH a travaillé sur une piste de décroisement entre AHC et CAEDAD. Il s’agit de permettre à des AHC détachés sur l’emploi de mettre un terme à leur détachement à l’échéance prévue et de récupérer ainsi des postes de CAEDAD afin de répondre au contexte rappelé préalablement.

Vous trouverez le courrier de l’UNSA au DRH sur ce sujet et en particulier les mesures compensatrices exigées de notre syndicat, notamment au plan indemnitaire.