RIFSEEP : les notifications initiales se font attendre au CEREMA

publié le 16 février 2018 (modifié le 9 mars 2018)

Décidément, le RIFSEEP n’arrive pas à s’intégrer correctement dans le paysage indemnitaire des personnels gérés par les MTES et MCT. Le dispositif général retenu est, à la base, déjà particulièrement insuffisant, injuste, démotivant et sclérosant, mais en outre les processus ne sont toujours pas bien calés, il y a encore beaucoup de retards dans les notifications, dans les régularisations, des erreurs dans les calculs, etc., alors que le RIFSEEP est en place depuis plus de deux ans.

La preuve en est puisque nous savons, grâce aux informations et alertes qui nous sont remontées par les correspondants UNSA dans les services, que vous êtes encore un certain nombre à ne toujours pas avoir reçu la première notification d’IFSE, celle afférente à l’année 2016 !

C’est assez incroyable quand y pense…

La fédération UNSA-DD a entrepris d’identifier les services particulièrement défaillants, et un premier courrier vient d’être adressé au CEREMA, établissement au sein duquel près de 600 personnels seraient en attente de leur notification 2016.

Article actualisé le 09 mars 2018 : voir la réponse de la direction en bas de l’article.

Vous pouvez prendre connaissance de ce courrier en cliquant sur le l’image ci-dessous.


Réponse de la direction du CEREMA (mail du 7 mars 2018 à l’UNSA-DD) :
 
Bonjour, Je vous confirme que les notifications du RIFSEEP perçu en 2016 ont été préparées et vont être transmises aux agents très prochainement. Nous travaillons à la préparation de la notification du RIFSEEP perçu en 2017. Nous visons que cela puisse être fait ce printemps.
Bien cordialement. B Lhuissier