SGC : l’UNSA exige la reconnaissance de la "restructuration" des SG de DDI et de Préfecture

publié le 18 septembre 2019

Comme vous avez pu le constater dans les différents CR et tout particulièrement lors de la réunion du 29 aout, l’UNSA s’est largement exprimée pour argumenter et revendiquer, afin que la création des SGC soit reconnue comme entrant dans le cadre d’une restructuration des SG des DDI et des Préfectures.
L’administration est restée sourde à cette demande fermement rappelée par l’UNSA et les autres organisations syndicales.
Pour l’UNSA, la réforme - de l’aveu même du Premier Ministre, à la fois dans le commande passée auprès de la mission d’inspection mais aussi dans sa circulaire du 6/8, vise à faire des économies d’ETP : comment nier cette évidence en refusant de reconnaitre qu’il s’agit d’une restructuration et pas simplement une " adaptation ou une évolution des organigrammes " !?

Cette démarche syndicale est de grande importance car elle permettrait aux agents de bénéficier de la prime de restructuration et d’une priorité en cas de mobilité y compris géographique.
Elle permettrait également aux agents qui le souhaitent de percevoir l’indemnité de départ volontaire (IDV).
Un courrier a été adressé par l’UNSA Fonction Publique au Secrétaire Général du Gouvernement que vous trouverez ci-après.
L’UNSA est prête à aller plus loin si le Gouvernement s’entête à ne pas entendre cette revendication.

unsa lettre restructurations m marc guillaume c85 1 (format pdf - 436.1 ko - 18/09/2019)